Accueil / Actualités VR / L’industrie canadienne du camping et du VR

L’industrie canadienne du camping et du VR

L’industrie canadienne du camping et du VR

L’industrie canadienne du camping et du VR fait appel au gouvernement pour répondre aux besoins urgents sur le plan de l’infrastructure et des petites entreprises

Les voyages en VR au Canada ont un impact économique considérable; la fabrication, l’achat, l’entretien et l’utilisation des véhicules récréatifs contribuent des milliards de dollars – directement et indirectement – à l’économie canadienne chaque année. En fait, en 2011, le total de l’activité économique liée à l’industrie du véhicule récréatif au Canada a atteint 14,5 milliards de dollars. Il existe plus de 3 000 terrains de camping détenus et exploités de manière indépendante d’un bout à l’autre du Canada, chacun offrant une expérience unique aux visiteurs canadiens et internationaux.

Aujourd’hui, la RVDA du Canada demande au gouvernement fédéral d’accorder une exemption d’imposition sur le transfert des entreprises aux enfants. « À l’heure actuelle, si un parent souhaite transférer le droit de propriété de leur concession de VR à leur enfant, la famille sera passible d’une pénalité fiscale importante », a affirmé le président de la RVDA, George Goodrick. « Cette situation entraîne de sérieuses difficultés financières au moment de transférer une entreprise familiale prospère, car ces coûts supplémentaires peuvent avoir un effet dévastateur sur l’efficacité globale d’une entreprise ».

Étant donné qu’à l’heure actuelle, l’exemption à vie pour gains en capital pour les petites entreprises est de 800 000 $, en plus de la reconnaissance du capital global, et que la vente d’une concession de VR dépasse de manière excessive l’exemption courante, La RVDA du Canada recommande au gouvernement de mettre en place une mesure d’exemption d’impôt sur le transfert d’une petite entreprise d’un parent à un enfant. Cette mesure pourrait aider à la planification de la succession de l’entreprise et assurer qu’une concession déjà prospère continue d’être rentable.

Les terrains de camping canadiens ont également besoin de l’aide des décideurs fédéraux pour faciliter l’accès au financement des projets d’amélioration de l’infrastructure. La plupart des membres du CCCVR ont des entreprises saisonnières et ils ont beaucoup de difficulté à obtenir du financement au moyen de méthodes traditionnelles. En vertu de la réglementation, les terrains de camping sont tenus d’améliorer les infrastructures, c.-à-d. les systèmes septiques, et bien que ces améliorations nécessitent des investissements importants, les institutions financières hésitent à leur octroyer des prêts sur nantissement. Les propriétaires de terrains de camping dans toutes les régions du Canada ont besoin d’aide pour leur faciliter l’accès à l’investissement à long terme dans les projets d’infrastructure visant explicitement à satisfaire aux règlements provinciaux et fédéraux.

Le CCCVR recommande au gouvernement fédéral de travailler de concert avec l’industrie du camping afin d’élaborer des programmes d’aide au financement qui fonctionnent. Cette aide permettra aux 4 200 terrains de camping dans l’ensemble du Canada de continuer à exploiter des entreprises prospères et à contribuer à la santé de leurs économies locales.

Voir aussi

le prix

Le prix des VR déjà touché par les taxes Trump?

Le prix des VR déjà touché par les taxes Trump? Le prix – Avant même …