Accueil / Actualités VR / La résurrection de Roadtrek

La résurrection de Roadtrek

La résurrection de Roadtrek

Dans une entrevue accordée à RV Business, le patron de Westfalia en Europe et responsable pour le moment du manufacturier déchu de Cambridge en Ontario, Mike Reuer, parle de la mission de ressusciter Roadtrek.

Avant la fermeture des installations de Roadtrek, le manufacturier Ontarien possédait 28% des parts de marché des Classe B sur le marché nord-américain. C’est donc une association naturelle pour le Groupe Rapido avec Westfalia déjà bien ancrée dans cette catégorie.

Popularité des Classe B

M. Reuer mentionne la baisse de popularité des Classe A et C pour mettre en lumière l’intérêt d’investir dans l’assemblage des Classe B. En Europe Rapido produit jusqu’à 7,000 Westfalia chaque année. Les 2 prochaines années seront donc consacrées à la remise sur pied de Roadtrek et après seulement l’entreprise Européenne compte-t-elle amener Westfalia en Amérique-du-Nord.

L’ADN Roadtrek

Le but de l’entreprise est de remettre le catalogue Roadtrek sur le marché, de reconstituer son réseau de distributeurs (ils aimeraient garder les mêmes détaillants) et de retrouver au moins 25% des parts du marché. La ré-embauche d’une centaine d’employés au départ et l’augmentation du nombre à 200 après la première année constitue aussi une priorité pour Rapido.

Les garanties Roadtrek

Sans pour autant honorer la garantie originale de 6 ans de Roadtrek, l’entreprise offre une garantie de 2 ans (à compter de la date de mise en service) et un montant de réclamation maximal de 1,500$ pour les propriétaires de Roadtrek.

La production devrait être repartie entre la fin du mois de septembre et le début du mois d’octobre, ils devraient pouvoir livrer les premiers produits aux revendeurs en novembre ou en décembre 2019.

Site internet

Image site web de Roadtrek

Voir aussi

Chalets en Libertés

Nouveau! Maxi-Roulotte ou Mini-Chalet…

Nouveau! Maxi-Roulotte ou Mini-Chalet… Voilà qu’un nouveau créneau pour les amateurs de caravaning voit le …