L’été est presque derrière vous et vous devez maintenant songer à remiser votre véhicule récréatif pour l’hiver.

Guide pratique d’entreposage du VR pour l’hiver

En collaboration avec Promutuel Assurance

Guide pratique d’entreposage du VR pour l’hiver

L’été est presque derrière vous et vous devez maintenant songer à remiser votre véhicule récréatif pour l’hiver. Or, entreposer un VR ne se résume pas qu’à le couvrir d’une housse dans un stationnement! Il faut aussi penser à vider les tuyaux, verser de l’antigel, débrancher la batterie… Comment pouvez-vous vous assurer de ne rien oublier et d’éviter autant que possible les risques de sinistre? En suivant ce guide pratique!

1. Faire le grand ménage

La première étape du remisage de votre VR, que ce soit une autocaravane, une roulotte ou une caravane, est de le nettoyer de fond en comble. Il ne faut pas seulement vider le réfrigérateur : pensez aussi à vider complètement le garde-manger pour ne pas attirer de vermine!

Profitez-en pour aérer votre véhicule, passer l’aspirateur, retirer et laver la literie et les accessoires (comme les coussins) et vérifier qu’il n’y a pas de trou ou de fissure à colmater. Si c’est le cas, procédez tout de suite à la réparation et portez une attention particulière aux joints d’étanchéité et scellants. Laissez toutes les portes ouvertes, incluant celle du frigo. Après une saison sur la route, la boîte de bicarbonate de soude ne sera pas de trop!

Nettoyez aussi l’extérieur du VR et attendez que tout soit sec avant de passer à l’étape suivante, afin de ne pas favoriser la formation de moisissure. Si votre VR en est équipé, baissez les stores ou les toiles solaires pour éviter la décoloration des tapis et revêtements en tissu.

2. Procéder à la vidange des réservoirs

Étape cruciale, la vidange de tous les réservoirs et les tuyaux (chauffe-eau, évier, douche, toilette, lave-vaisselle, laveuse, etc.) doit être faite soigneusement pour éviter tout dégât d’eau. Testez tous les robinets pour vous assurer que les tuyaux sont vides et pensez aussi à l’entrée d’eau externe.

Avez-vous songé à verser de l’antigel dans les éviers et la toilette? Attention : il faut absolument utiliser un antigel conçu pour les VR à base de propylène glycol, puisque vous le versez dans des tuyaux d’eau potable. De plus, si vous avez un chauffe-eau, mettez-le en mode « hiver » pour prévenir une infiltration d’antigel.

3. Retirer les batteries et fermer le gaz

Limitez la perte d’énergie et évitez le gel en débranchant et retirant toutes les batteries du véhicule récréatif, incluant celles de la radio et de l’horloge, par exemple. Faites de même avec les fusibles. Conservez-les dans un endroit tempéré, sans grand écart de température, et chargez et déchargez les batteries quelques fois pendant l’hiver si c’est possible. Fermez aussi les bouteilles de propane ou l’alimentation en gaz.

4. Isoler les conduits et tuyaux

Les petits animaux et insectes pourraient être tentés d’utiliser votre VR comme abri hivernal. Afin de barrer l’accès et d’éloigner les animaux, utilisez des moustiquaires spécialement conçus pour recouvrir tous les conduits d’évacuation ainsi que les sorties de tuyaux. Quelques pièges et répulsifs à rongeurs peuvent aussi être placés dans le véhicule, parce qu’on n’est jamais trop prudent!

Pour bien aérer votre VR sans offrir d’accès aux indésirables, prenez soin de recouvrir de couvercles les conduits d’aération ouverts. Cela évitera aussi une infiltration d’eau ou de neige. Vous n’aurez donc pas d’odeur de renfermé lorsque vous ouvrirez votre VR au printemps prochain.

5. Sécuriser le véhicule

Finalement, il ne vous reste qu’à vous assurer que votre véhicule est stationné de façon sécuritaire et stable pour tout l’hiver. Que vous en fassiez l’entreposage à l’extérieur ou à l’intérieur, votre VR devrait avoir les pneus gonflés au maximum de la recommandation du fabricant. De plus, il devrait être surélevé, placé sur des blocs ou des crics. Bien entendu, la surface devrait être lisse et au niveau.

Si vous désirez entreposer votre véhicule dans votre cour, vérifiez la réglementation municipale, car certaines villes n’autorisent le stationnement à long terme que sous certaines conditions.

Saviez-vous que vous pouviez remiser votre véhicule, au sens de suspendre le paiement de l’immatriculation, auprès de la SAAQ? Ceci vous permet d’économiser si vous possédez une autocaravane ou une caravane à sellette (fifth wheel) par exemple, mais ne s’applique pas aux roulottes ni aux tentes-roulottes (puisque l’immatriculation n’est payée qu’une seule fois). Songez seulement au fait qu’il vous faudra faire le déremisage lorsque vous voudrez reprendre la route.

Aide-mémoire : quoi ne pas oublier

En plus des 5 étapes précédentes, il est bon de garder à l’esprit les gestes suivants :

  • Utiliser de l’antigel même lorsque le véhicule est entreposé à l’intérieur, au cas où la température chute.
  • Verser de l’additif à essence dans le réservoir du moteur.
  • Songer à investir dans un dispositif de verrouillage pour VR dans le but de dissuader les voleurs, comme des sabots ou un cadenas antivol.
  • Recouvrir le véhicule d’une housse de protection conçue à cet effet, qui laissera passer l’air, mais protégera contre la saleté et les intempéries.
  • Si le véhicule passe l’hiver à l’extérieur sans housse, le déplacer quelques fois pendant l’hiver pour ne pas que la peinture décolore de façon inégale.
  • Ne laisser aucun liquide dans le véhicule, incluant des boissons gazeuses, des bouteilles d’eau et autres contenants qui pourraient se répandre ou exploser sous l’effet du froid.
  • Retirer du véhicule tout matériel qui pourrait servir à fabriquer un nid aux rongeurs, comme du papier journal, des serviettes, des torchons ou du papier de toilette.
  • Couvrir le climatiseur d’une housse, et non d’un sac plastique, pour le protéger.
  • Faire un changement d’huile juste avant d’entreposer le véhicule.
  • Enfin, déneiger régulièrement le toit et autour du VR, pour éviter toute accumulation de neige qui fondra au printemps.

Maintenant que votre véhicule est sagement stationné pour la saison froide, il ne vous reste qu’à valider une seule chose et non la moindre : avez-vous une bonne assurance VR? Si un arbre tombait sur votre VR pendant l’hiver, ou s’il y avait un sinistre (dégât d’eau, vol, feu, etc.) et que votre caravane était endommagée, vous serez soulagé d’apprendre que vous avez la bonne couverture. Même quand on ne roule pas, il vaut mieux être bien couvert!

Image : darguin.com

error: ATTENTION! CONTENU PROTÉGÉ!